"L'Union européenne devrait favoriser... l'utilisation des patrimoines criminels confisqués au bénéfice de la communauté" cit. Commission européenne contre le crime organisé

mardi 11 septembre 2012

Triple assassinat à Castirla en Haute Corse


Cet après midi, aux alentours de 15h, trois hommes, tous âgés d'une trentaine d'années, ont été victimes d'un guet apen sur la commune de Castirla. Le ou les tireurs n'ont laissé aucune chance à leur victimes ouvrant le feu sur leurs victimes, vraisemblablement  à l'aide de Kalachnikovs.

L'une des trois victimes, connue des services de police, était membre d'une famille de la région décimée depuis des années par les assassinats. 

Ce triple assassinat intervient un mois seulement après l'assassinat à Ponte Leccia, à seulement quelques kilomètres de là, de Maurice Costa, présenté comme une figure du grand banditisme corse.

Depuis la mort de celui que certains présentaient volontiers comme le "patron" de la région cortenaise, un vif regain de tension était palpable dans l'intérieur de l'île.

Après ce triple homicide c'est bien 16 personnes qui ont trouvé la mort sous les balles de tueurs depuis le début de l'année. Un nombre pour le moins impressionnant auquel il faut adjoindre les quelques neuf tentatives d'assassinats perpétrées en 2012. 

Des chiffres de plus en plus préoccupants, dans une île ne comptant que 300 000 âmes, mais qui ne semblent guère trouver de réponse, tant dans l'action des autorités judiciaires et des forces de police, que d'écho dans la classe politique locale et nationale.

Cliquez : Corse Matin
Les solutions : L’arme qui peut tuer la mafia : la réutilisation des biens confisqués
ou Contre le crime organisé : pour une confiscation-redistribution
ou Agir contre la corruption
Et ITV Corse matin 20 avril 2012


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire