"L'Union européenne devrait favoriser... l'utilisation des patrimoines criminels confisqués au bénéfice de la communauté" cit. Commission européenne contre le crime organisé

samedi 8 septembre 2012

Contre la violence programmée en Corse : la confiscation

Il est 18h20 en ce dimanche 5 novembre à Biguglia (Haute-Corse 10 kilomètres au sud de Bastia) quand les sicaires en embuscade font pleuvoir les balles. Le conducteur décède mais les enfants sont saufs. Contrairement à lieu commun vivace, les assassinats devant des enfants ne sont pas rares dans le monde du crime organisé (cf. La guerre des ‘ndrines....et Petit « Luigi »... ).
Florian Costa est le neveu de Jacques Costa maire et conseiller général de Moltifao. Il est aussi le neveu de Dominique et Maurice Costa, figures du grand banditisme corse. Dominique Costa a été mis en examen en mai pour plusieurs infractions financières. Maurice Costa est un des membres fondateurs de la brise de mer. Il était recherché depuis six mois dans le cadre de la même affaire, s'est présenté lundi à la gendarmerie de Moltifao (Haute-Corse) avant d'être libéré après 24 de garde à vue.
L'assassinat en question est un acte de violence programmée typique du crime organisé. L'Etat, en France, répond à ces pratique par des moyens de police classiques. Or, il faudrait aussi utiliser la confiscation à l'italienne, c'est à dire réutiliser à des fins socio-culturelles les biens confisqués au crime organisé, vidéo :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire