"L'Union européenne devrait favoriser... l'utilisation des patrimoines criminels confisqués au bénéfice de la communauté" cit. Commission européenne contre le crime organisé

samedi 3 novembre 2012

FLARE sur Radio Canada... et sur France 2

Fabrice Rizzoli de FLARE et le petit dictionnaire énervé de la mafia sur radio canada
Société
Le samedi 13 octobre 2012



Petit dictionnaire énervé de la mafia et de l'Antimafia
et de l'Antimafia

« On lutte mieux contre la mafia si on la connaît bien. » Joël Le Bigot s'entretient avec Fabrice Rizzoli, auteur du Petit dictionnaire énervé de la mafia et représentant en France de l'ONG FLARE (Freedom Legality and Rights in Europe), premier réseau associatif européen contre le crime organisé.

Décoder les mécanismes
Avec ce dictionnaire, Fabrice Rizzoli espère faire tomber les stéréotypes séduisants au sujet de la mafia et surtout, militer en faveur des outils qui permettent de lutter contre la mafia. Si le film Le parrain donne une image fascinante de la mafia, il n'empêche que le fils du parrain tue son frère.

La meilleure des punitions
Le crime organisé existera toujours, mais l'Italie a mis en place des outils qui sont fort efficaces et sans doute uniques au monde. D'abord, il y a la transparence de la démocratie. Ensuite, il y a une loi adoptée en 1982 sur la confiscation : si un bien est le fruit d'un crime, on le confisque! En 2010, on a confisqué des biens (maisons, champs, bateaux, etc.) d'une valeur de 6 milliards d'euros. Cela vaut aussi pour les complices des mafieux (cf. La confiscation : le mot d'une spécialiste française).

Selon Fabrice Rizzoli, ce qui fait encore plus mal à la mafia, c'est de réutiliser les biens confisqués à des fins sociales. Ainsi, une maison a été transformée en centre de formation à l'agriculture, activité principale en Sicile.

Référence
Le Petit dictionnaire énervé de la mafia est publié aux Éditions de l'Opportun. Il peut être commandé par Internet>>

Audio-vidéo : L'entretien avec Fabrice Rizzoli 

Le Reportage de France 2 :

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire